Faïza Dejaeghere

J'ai le plaisir de vous présenter l'écrivain Faïza Dejaeghere.

P1010275_coupe.jpg

 

Elle se définit comme une "jeune auteure encore dnas les études". Après un Bac L option musique, elle obtient une licence de Lettres, puis un Master dans l'édition où elle commence à travailler, en particulier dans l'édition jeunesse et illustrée. Puis, elle se met au japonais pour devenir traductrice!

 

Artiste aux talents multiples, Faïza est musicienne, pratiquant le violon et le piano depuis l'enfance, elle dessine également et participe à des ateliers et expositions.

 

Quant à la littérature, elle est "tombée dedans" petite - elle a appris à lire toute seule - et a toujours aimé les livres, et c'est tout naturellement qu'elle s'est mise à écrire des histoire sur le modèle des auteurs qu'elle lisait, comme la Comtesse de Ségur et Jules Verne. Aujourd'hui, ses deux genres de prédilection sont la poésie et le théâtre. Ses études de japonais lui ont permis de découvrir l'univers du haïku qu'elle essaie maintenant d'utiliser et de transformer à sa manière.

 

Faïza vient de publier son premier ouvrage:

 

Allégorie du fil et du masque, aux éditions Kirographaires, que vous pouvez vous procurer en cliquant ici. Et voici le résumé que l'on peut lire sur le site de l'éditeur: "L’histoire de cette pièce est inspirée directement de la comédie italienne appelée Commedia dell’arte. Elle met en situation des personnages stéréotypés mais dont l’histoire est typiquement humaine : une bague perdue par une demoiselle (presque) innocente, la fameuse Colombine, les deux prétendants qui se battent pour elle (Arlequin et Pierrot) et deux autres personnages inédits qui mettent du piquant à ce triangle amoureux (Arlequine et Giorgina). Au milieu de cette mascarade, la narratrice, une marionnettiste italienne, tire les ficelles de l’histoire. Elle est comme une figure amorale qui ne cesse d’acclamer ou de réprouver les maintes manipulations exercées par les personnages qu’elles observent. Car la vie, comme le théâtre, n’est qu’un jeu d’opportunités et de masques... "

 

ALLEGORIE_une-1-.jpg

 

 

Pour retrouver son univers, je vous invite à découvrir son blog: Encre de la chapelière et ici:Théâtre de la chapelière.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :